Bien voyager à moto

25 mai 2018 Bikers Infos

Vous voulez voyager à moto? Vous vous apprêtez à faire un long voyage et du coup, vous pensez que vous devrez nécessairement charger un peu votre bécane?
Or, vous le savez, un voyage à moto est très différent d'un voyage en voiture, surtout au niveau de la place que vous accorderez à vos bagages et du poids que ceux-ci pèseront sur votre brêle!
LeLynx.fr revient avec vous sur les éléments indispensables que vous chargerez en priorité, afin de bien voyager à moto!

 


Un bon voyage à moto commence par le bon entretien de celle-ci


• Un petit bidon d'huile d'1 litre, adapté à votre moteur,
• Les outils nécessaires pour effectuer un changement de roue, le démontage du carénage, un changement de bougie ou le remplacement d'une poignée/pédale,
• Un kit de réparation de crevaison ou une bombe anti-crevaison,
• Un outil « universel » de qualité qui fasse au moins tournevis (plat et en croix), canif et pince,
• Un petit rouleau de scotch résistant à l'eau et aux hydrocarbures,
• Un morceau de tuyau pour effectuer une vidange / siphonage de réservoir,
• Quelques fusibles de rechange et éventuellement une ampoule de phare,
• De la graisse pour la chaîne.


Bon à savoir: Le mieux reste d'effectuer une révision totale de votre moto avant de partir en voyage, cela vous évitera d'emporter certains outils cités et du coup, vous permettra de partir plus léger! Avant votre voyage, n'oubliez pas de vous assurer d'avoir une bonne assurance moto.
Adaptez votre pilotage à la météo. La ville n'est pas une piste de circuit régulièrement entretenue. Les pièges sont nombreux : les feuilles mortes, les tâches d'huile, les lignes blanches et les zébras sont glissants, même par temps sec.


Évitez au maximum de flirter avec le caniveau car c'est là que sont projetés de nombreux déchets (verre cassé, clou, planche, canette, tissu, etc...).
Il faut avoir l'Âœil sur la circulation, mais sans oublier l'état du sol. Seule une vitesse adaptée permet de réagir à temps.
Pendant une « sortie tourisme » (moto, arrêts, visites et ainsi de suite) ne conduisez pas plus de 120 km d'affilés. Lors de vacances n'oubliez pas de compter 2 jours de voyage pour 1 de repos. Si on dort dans un camping, augmentez le temps de repos : le sommeil est moins réparateur.


Lors de grandes chaleurs, le bitume fond, devient mou et le pneu s'enfonce sur un freinage appuyé, des boureletes de bitume peuvent faire partir l'avant. L'adhérence devient aléatoire. Aux abords des chantiers, les gravillons rendent impossible tout freinage « appuyé » et toute évolution sur l'angle.
Sur les routes de campagne, méfiez-vous des tas de terre, des excréments d'animaux et autres déchets organiques très glissants. Les tracteurs et autres machines agricoles surprennent à la sortie d'un virage ou d'un champ. Les moissonneuses-batteuses sont très larges, l'évitement devient quasi impossible. Là encore, une vitesse adaptée permet d'éviter l'obstacle. Les herbes sont hautes ce qui restreint le champ de vision. Les insectes sont légions et peuvent blesser à vitesse soutenue. A 80 km/h, l'abeille a la même dureté qu'un caillou. La visière baissée, ou légèrement entrouverte, protège de ces projectiles. Les piqûres d'insectes peuvent provoquer des réflexes dangereux.


La chaleur fatigue les automobilistes qui sont plus nerveux et dont la conduite devient plus brutale, moins attentive et moins tolérante.

 

 

Votre premier long trajet à moto

Avant de vous lancer dans un long trajet, entraînez-vous un week-end et « avalez » environ 250 km. vous comprendrez ainsi mieux la nécessité de vous arrêter régulièrement pour lutter contre la fatigue . En général, les réservoirs actuels ne permettent pas de faire un grand nombre de kilomètres d'affilés. Quoi qu'il en soit, lors d'un long trajet, arrêtez-vous tous les 150 km maximum.

 

 

Lors de la pause faites des étirements

Avant de repartir, vérifiez à chaque fois l'état des pneus, la tension de la chaîne, le niveau d'huile et les joints-spis qui retiennent l'huile de fourche (amortissement avant et freinage). Enfin n'oubliez pas de jeter coup d'oeil aux plaquettes de frein et aux disques afin de détecter toute usure anormale ainsi que sur les durites (fuite de liquide de frein). Un rapide coup d'oeil pour vérifier une éventuelle fuite d'huile est aussi recommandé..

Un petit conseil malin les elephants bikers :

"Pour éviter d'avoir une visière totalement maculée de cadavres d'insectes, je vous conseille de glisser sous notre selle quelques pochettes de lingettes pour le nettoyage des lunettes (en vente en grande surface) et de nettoyer ce champ de bataille lors d'une pause pour redémarrer avec une vision parfaite."

L'entretien de votre moto

On apprend lors de l'épreuve de plateau du permis moto à vérifier de nombreux points de sécurité. Une pièce mécanique défaillante, ou susceptible de se briser d'un coup, rend le pilotage dangereux. Un kit chaîne bloqué, les disques de freins fendus, les moteurs serrés, l'absence de freins, un câble d'accélération cassé au fin fond de la campagne... des « galères » faciles à éviter pour la plupart. Cette liste, non exhaustive, vous permettra de prévenir plutôt que de guérir.

Les plaquettes de frein de votre moto

Si la garniture est morte (< 2mm), la moto ne freine pas quand on presse le levier mais se bloque d'un seul coup. C'est la chute assurée. Attention il se peut que vos plaquettes ne s'usent pas de la même manière selon qu'elles sont sur l'un ou l'autre coté de vos disques.

C'est particulièrement vrai sur les motos à un seul disque. N'oubliez pas de vérifier les plaquettes du disque arrière car si vous bloquez au freinage, la moto part de travers et alors...

Il y a des avertisseurs sonores sur les plaquettes. Ces petites plaques de métal sont conçues pour faire un maximum de bruit quand elles frottent le disque. Elles n'abîment pas le disque mais signalent la nécessité de changer les plaquettes aussi rapidement que possible.

Vous pouvez vous même changer les plaquettes de frein de votre moto
Un bon moyen pour contrôler le niveau d'usure des plaquettes : vérifiez le niveau de liquide de frein avant et arrière il doit se situer entre upper et lower, quand la moto est droite.

En effet quand les plaquettes sont usées, le niveau de liquide de frein est proche du "mini".

N'allez jamais en-dessous du lower.
Un liquide de frein (lockheed) adapté est la meilleure des sécurités. Les lockheed sont différenciés par une norme DOT suivie d'un chiffre qui détermine leur taux de compression.

Cette norme DOT évalue trois caractéristiques indispensables :

• Le point d'ébullition à sec pour pouvoir solliciter les freins en toute tranquillité.
• Le point d'ébullition humide pour pouvoir allonger la durée de vie des plaquettes.
• Le degré d'absorption de l'humidité de l'air.

Inutile de mettre un DOT d'indice supérieur qui modifierait la souplesse de freinange. Préferez respecter les préconisations du constructeur.
Faites attention de ne pas faire déborder le liquide de frein en en ajoutant et si c'est le cas essuyez vite sinon la peinture risque de cloquer.

 

Recherche

Video